• 01 55 63 50 00
  • SDDS c/o ADP - 31 avenue Jules Quentin 92016 Nanterre Cedex

Interview : Charles de Fontenay – Onbording Manager au sein de Payfit / Stéphane Galliker- Consultant Expert Paye au sein de Payfit

Interview : Charles de Fontenay – Onbording Manager au sein de Payfit / Stéphane Galliker- Consultant Expert Paye au sein de Payfit

  x8whVZlf_400x400          0 (1)

La société Payfit vient de rejoindre SDDS. Cette entreprise, créée il y a 4 ans, connait un développement rapide puisqu’elle répond déjà aux besoins de 4000 clients en France, Espagne, Allemagne et Royaume-Uni et compte 400 employés. Charles de Fontenay et Stéphane Galliker répondent aux questions de SDDS.

(SDDS) Je vous propose de débuter par vous, Charles de Fontenay. Vous êtes Onbording Manager au sein de Payfit. Pouvez-vous nous présenter votre rôle ?
(Charles de Fontenay) J’ai rejoint Payfit en juillet 2016. Ma mission d’Onbording Manager consiste à accueillirles nouveaux clients et les accompagner dans la transition entre leur ancien système et le nouveau. Je facilite l’utilisation de notre solution logicielle en mode SAS que nous mettons à leur disposition.

(SDDS) Et vous, Stéphane Galliker ?
(Stéphane Galliker) Je suis plus récent dans l’entreprise, je suis arrivé il y a presqu’un an. J’ai passé précédemment 10 ans chez ADP. Chez Payfit, en tant que consultant expert paye pour le produit, je travaille sur les évolutions du produit et fais le relai entre les juristes et les développeurs. Nous vérifions ensuite, par un audit, la bonne programmation et la mise en production.

Je travaille actuellement avec nos juristes sur la loi Pacte et de nombreuses autres évolutions sont déjà prévues en 2020. Nos bureaux sont à Paris mais la culture du télétravail est très ancrée chez Payfit : je vis à Marseille et je viens deux jours par semaine au siège à Paris.

Je m’occupe aussi des Clubs utilisateurs, où les utilisateurs de nos solutions logicielles se regroupent en association, et où circulent beaucoup d’informations sur les évolutions légales. On donne des informations à nos clients, on partage avec eux notre réflexion. Certains de nos gros clients sont aussi en lien direct avec le législateur ou sont même directement actifs au sein des organismes des pouvoirs publics. C’est une source d’information importante et nous apportons notre regard technique.
Les experts Sopra HR des évolutions légales travaillent dans chacune des commissions SDDS.

(SDDS) Quelles sont les spécificités de Payfit sur ce marché plutôt composé d’anciens et gros acteurs ?
(CF) Payfit est en effet un acteur récent de la paye et de la SIRH, créée par ses 3 jeunes fondateurs il y a 5 ans, inspirés par la simplification de la paie et des RH. Nous sommes dédiés aux TPE-PME qui avant s’orientaient majoritairement vers leur cabinet comptable. Notre part dans le secteur public est minime. Notre cœur de cible est constitué d’entreprises de 50 à 200 salariés, mais nous sommes aussi capables de répondre aux attentes de toutes petites entreprises. Il y a de nombreux axes de développement. Notre prochain objectif est l’installation en Italie, tout en continuant de gérer notre croissance.

(SG) Notre solution a séduit de nombreuses organisations qui gèrent maintenant leur paye en toute autonomie, de façon très simple. Nous traitons déjà plus de 150 de conventions collectives.

(SDDS) Quel a été le contexte de votre souhait d’intégrer SDDS ?
(CF) Stéphane et moi, chacun de notre côté, avons débuté des contacts avec SDDS. Comme tous les acteurs de la profession, nous avons besoin d’informations en permanence. Après avoir découvert SDDS via une personne de chez Net-entreprise, j’ai contacté Isabelle. Avec SDDS, nous sommes au plus près des acteurs et de l’information.

(SG) Nous avions un souhait d’ouverture avec les autres entreprises et que Payfit puisse bénéficier de l’expérience des anciens. Au sein de mon réseau, rapidement, deux personnes m’ont recommandé SDDS. En consultant le site, parmi les administrateurs, j’ai vu Emmanuel Prévost que je connais de nom et je l’ai contacté. Dans notre démarche, nous avons un double intérêt d’informations et de collaboration.

(SDDS) Comment voyez-vous les évolutions récentes du secteur de la paye ?
(CF) L’arrivée de la DSN a permis un développement de l’activité. Payfit se positionne comme un facilitateur pour de petites entreprises dans ce marché mouvant, rempli d’opportunités.

(SG) Il y a beaucoup d’acteurs -près d’une centaine en France- qui échangent, parfois se rapprochent… C’est un petit milieu, tout le monde se connait. Il est facile de créer son réseau. SDDS a une grande valeur ajoutée, celle de faire le lien entre tout ça. De façon connexe, nous nous faisions la remarque qu’il n’existe pas d’école dédiée au sujet, de diplôme spécifique. C’est pourtant un métier à part entière qui ne doit pas être traité comme un sous-produit de la comptabilité. On peut dire qu’il y a une pénurie de compétences, surtout depuis l’arrivée de la DSN qui a créé de nouveaux besoins.

(SDDS) Quel rôle souhaitez-vous jouer au sein de SDDS ? Quels sont vos objectifs ?
(CF) Nous sommes ravis de l’intégrer et de remplir ainsi notre souhait d’ouverture.

(SG) Toute l’équipe est demandeuse pour collaborer. Je suis obligé de les canaliser. Nous avons soif d’échanges et sommes prêts à nous engager au sein des groupes de travail pour avancer ensemble.

cookie